Programmes de promotion internationale de l’Université

Selon le communiqué émis par les Relations Publique de l’université, dans une session organisée en but d’étudier les programmes et les solutions pour réaliser les objectifs d’un plan national pour la promotion de 5 université et 5 centres de recherche sur le plan mondial, Dr Hamid Reza Taghirad a dit : « Dans le cadre de l’internationalisation de nos activités, le but essentiel est d’augmenter la qualité de l’éducation et de la recherche. » Puis il a affirmé que les efforts au sein de l’université a causé que le Ministère de Sciences, Recherche et Technologie la reconnaît parmi 5 universités et 5 centres de recherche les plus notables à l’échelle international.

Le vice-président des affaires internationales a présenté les objectifs internationaux de l’Université de Technologie de KN Toosi comme suivants :

Augmentation du nombre des références aux articles venus de notre université, une indice qui vient d’ailleurs de s’améliorer ; recrutement des étudiants internationaux qui paieront leurs scolarités, un procès déjà commencé et planifié ; recrutement des étudiants internationaux au sein des programme de bourse dont le nombre a augmenté de 4 à 44 personnes ; organisation des cours internationaux à court terme qui dureront de 5 à 10 jours et qui seront conçus et exécuté selon les programmes et les priorités de l’université, etc….

Dr Taghirad a estimé que les services pour les étudiants non-iraniens sont considérables parmi lesquels on peut citer l’inauguration d’un dortoir réservé aux étudiants internationaux. « Concernant le recrutement des étudiants internationaux, nous avons pris des mesures afin d’en accélérer le processus, a-t-il dit, mais cela ne signifie pas que tous les appliquants seront admis. Les étudiants ne seront qualifiés que selon leurs antécédents scientifiques et c’est le département concerné qui les choisit. »

Le vice-président des affaires internationales a aussi fait allusion aux programmes communs avec les universités étrangères et a dit : « Notre université a procédé aux diverses activités y compris l’échange des doctorants avec les pays comme la France, l’Italie, le Canada, l’Allemagne, la Suisse, l’Espagne, la Chine et l’Australie et nous avons planifié, selon les nécessités, pour que ces activités continuent. »